Situation de l’économie en Grande-Bretagne

Situation de l’économie en Grande-BretagneLa Grande-Bretagne reste une exception dans biens des domaines, son histoire ainsi que ses relations privilégiées avec ses anciennes colonies font de la Grande-Bretagne un pays qui ne peut être comparé à beaucoup d’autres. L’économie du pays, si elle repose bien entendu sur les mêmes bases que tout pays capitaliste du XXIe siècle, reste exceptionnelle sur bien des points.

L’exception britannique

L’histoire du Royaume-Uni a encore des répercussions aujourd’hui, ainsi, sa relation avec ses anciennes colonies, appelées plus communément le Commonwealth, reste très importante et conditionne énormément d’éléments dans son économie comme les importations et exportations du pays. Il faut également noter la relation particulière qu’entretient le pays avec les Etats-Unis ; une ancienne colonie, certes, mais qui a pris bien plus de liberté avec son ancien occupant, et qui de plus reste une des économies les plus stables et peut se permettre, si ce n’est d’imposer, de fortement conseiller certaines de ses décisions à la communauté internationale et l’Angleterre, en règle générale, travaille de concert avec l’administration américaine. Un autre élément remarquable de la situation économique anglaise est sa position vis-à-vis de la communauté européenne. Si le Royaume-Uni est une composante à part entière de l’Union, elle n’en reste pas moins une exception, la plus notable étant que le pays a conservé sa monnaie, la livre sterling et n’a toujours pas adopté l’Euro, la monnaie unique.

La situation actuelle du Royaume-Uni

Comme l’immense majorité des pays à économie capitaliste, le Royaume-Uni est entré en crise il y a quelques années à cause de la fameuse crise des subprimes. Le pays avait pourtant une économie très stable depuis plusieurs années après les mesures prises par l’ancienne première ministre Margaret Tatcher qui appliqua des mesures extrêmement libéralistes au niveau économique, laissant des traces durables dans l’économie mais également dans le tissu social anglais. Aujourd’hui plusieurs facteurs sont relativement alarmants pour la situation économique anglaise. Ainsi, si l’état britannique pensait être relativement à l’abri de la crise qui touche l’Europe aux vues de sa non-intégration dans l’Euro, il n’en est rien et le pays est très susceptible de rentrer en récession, même s’il faut bien avouer que sa situation est moins alarmante que pour certains comme l’Espagne ou encore l’Italie. De plus, la politique d’austérité visant à contrecarrer certains effets de la crise des subprimes ne donne pas l’effet escompté, puisque ce sont les dépenses de l’état anglais qui ont facilité la croissance dont le pays a joui durant ces dernières années. À cela, il faut rajouter une culture du crédit très importante chez les particuliers. Les ménages vivent pour beaucoup sur des crédits à la consommation, crédits qui ont été beaucoup plus difficiles à obtenir avec la crise, les banques étant beaucoup plus frileuses et les garanties beaucoup plus importantes. Ainsi, si la situation économique du Royaume-Uni n’est pas aussi alarmante que dans d’autres pays européens, il se pourrait que sa croissance se dégrade encore et fasse entrer le pays dans une récession irrémédiable pouvant entraîner des problèmes économiques et sociaux durables.

Image: Christian Pedant – fotoliaSimilar Posts:

, ,